Visualiser correctement ce message.

Newsletter n°33 - Le 27 mai 2015

2015 : Une année difficile pour la formation des acteurs du lien social et familial

Bonjour,

Le budget d’un organisme collecteur des fonds de la formation (OPCA) fonctionne comme celui de n’importe quelle famille : une partie de votre budget sera affectée à la nourriture, une autre à l’habillement, une autre aux dépenses liées aux transports ou de santé. Au sein de l’OPCA, une partie du budget est affectée au plan de formation, une autre à la professionnalisation, une autre encore au catalogue de formation, au CIF, etc. Son budget, tout comme le votre, doit équilibrer les dépenses et les recettes. Pour Uniformation, la seule recette est la contribution des adhérents des 21 branches qui le composent.

La grande « famille » de l’OPCA de l’économie sociale a choisi jusqu’à présent de mutualiser l’ensemble des cotisations, notamment celle de la professionnalisation qui finance l’apprentissage, les contrats et périodes de professionnalisation, la formation des emplois d’avenir. Notre branche, Alisfa, est un membre de la « famille » persuadé de l’importance de la formation et en conséquence plutôt gourmand. Ces dernières années ses structures ont dépensé jusqu’à 5 fois le montant de sa collecte. Mais le système a atteint ses limites : la loi relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale du 5 mars 2014 est passée par là et a changé la donne.

Les autres membres de la « famille » qui ont jusqu’à présent largement contribué à la formation de nos salariés éprouvent aujourd’hui des besoins importants. Aussi un afflux massif de demandes de prises en charge de périodes de professionnalisation est arrivé au cours du premier trimestre et une grosse partie des fonds collectés est déjà engagée. Il a donc été nécessaire de réfléchir à une répartition équitable des fonds disponibles. La mauvaise nouvelle est que concernant la période de professionnalisation, notre branche n’a plus de fonds, et nous vous recommandons donc fortement de ne plus envoyer dès maintenant de demande d’engagement pour ce dispositif pour l’année 2015. La bonne nouvelle est qu’une enveloppe a été sanctuarisée pour l’ensemble de la formation des contrats de professionnalisation et des emplois d’avenir, et que leur prise en charge perdure. 

Il est vraisemblable que pour les années à venir, il ne sera plus possible que la souplesse (en termes de thèmes de formations prises en charge) voulue par les partenaires sociaux puisse perdurer, et que la CPNEF aura à resserrer les priorités. Nous risquons de nous retrouver devant des choix difficiles : la formation de nos salariés en poste, ou la formation de publics en insertion professionnelle, la prise en charge de formations cœur de métier ou la facilitation de parcours professionnels hors branche, le diplôme ou l’adaptation au poste ?...

Une chose est certaine, les négociateurs du Snaecso feront un maximum pour défendre les intérêts des associations de la branche, et pour informer les partenaires nationaux ayant des exigences de diplôme ou de niveaux de formation des efforts nécessaires de part et d’autre pour résoudre la quadrature du cercle.

Bien cordialement.

Joëlle Garello
Présidente Snaecso

 

Pour se désabonner de cette lettre d'information, veuillez cliquer sur le lien suivant : se désabonner.